19 juillet 2019
Actualites
Séance de vidéoconférence sur la plateforme d’e-learning du CRLD PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 02 Octobre 2014 12:09

Les cours pour le diplôme universitaire drépanocytose au CRLD se poursuivent. La journée du mercredi 1er octobre 2014 a été marquée par la présentation de la plateforme d‘e-learning du CRLD, mise en place par l'Agence Nationale de Télésanté et d'Informatique Médicale (ANTIM).
Cette plateforme est une solution électronique de cours à distance qui permet aux étudiants de cette première promotion du CRLD d’avoir accès aux cours d’enseignants  étrangers. Ce 1er octobre, après la création des comptes d’accès à la plateforme de formation à distance du CRLD, la parole a été donnée au Professeur Frédéric Galactéros depuis la France.

Mise à jour le Jeudi, 09 Octobre 2014 21:03
Lire la suite...
 
DIPLOME INEDIT AU MALI :LANCEMENT EFFECTIF DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DREPANOCYTOSE AU CRLD PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 01 Octobre 2014 18:04

L’évènement tant attendu par la communauté scientifique et médicale s’est déroulé ce lundi 29 septembre 2014. La première promotion du diplôme universitaire drépanocytose assistait à ses premiers cours. C’était dans la salle de conférence du Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose (CRLD) à Bamako et en présence de son Directeur général, le Professeur Dapa A. DIALLO. Inauguré en janvier 2010, le CRLD est un centre de recherche qui a aussi pour vocation, la prise en charge optimum des malades de la drépanocytose et la formation des acteurs de la lutte contre cette maladie des plus handicapantes. Parmi ces acteurs, l’on compte les organisations de la société civile, les journalistes et aussi, les médecins.Dans ce cadre, les médecins de campagne ont été formés au CRLD en 2012, dans le cadre d’un partenariat avec l’AMC (Association Malienne des Médecins de Campagne) et l’ONG Santé Sud.

ankara escort
Mise à jour le Mercredi, 08 Octobre 2014 13:53
Lire la suite...
 
Cameroun - Arbre de Noël: Chantal Biya au chevet des enfants malades PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 27 Août 2014 11:56

Sans attendre, Mme Chantal Biya entame la distribution des cadeaux aux écoliers, avant de mettre le cap sur le Centre mère et enfant et le Children First Center.
De lieu en lieu, la dame au grand cœur redonne courage et espoir aux enfants malades et aux mamans désespérées. Elle serre des mains, câline des têtes, donne des tapes dans le dos, prend dans ses bras, console et réconforte comme elle peut. Cette année, ils sont encore des dizaines à être hospitalisés dans la formation sanitaire. Bronchiolite, paludisme, marasme… Diverses maladies les y obligent.

La remise d’un kit applicateur hydrogel pour le dépistage précoce de la drépanocytose, offert par la présidente de l’Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose, Edwige Ebakissè, constitue l’innovation cette année. C’est donc tout naturellement que la première dame a inauguré le programme de dépistage néonatal de la drépanocytose dans le pays. «Dès la semaine prochaine, le dépistage de cette affection sera systématique sur les nouveau-nés. Dans un premier temps, nous allons travailler avec la maternité principale de l’Hôpital central et des hôpitaux périphériques comme le CASS de Nkolndongo», explique le Pr Koki Ndombo, directeur du Centre mère et enfant de la FCB.

Selon Patricia Schwärzler, déléguée de l’Ong suisse Médecin du monde invitée à la cérémonie, « 50% des enfants drépanocytaires risquent de décéder avant l'âge de 5 ans, de complications liées à la maladie (anémies sévères et répétées, coma…), en l'absence d'une prise en charge adaptée». Grâce au programme établi à la FCB, le dépistage précoce de la maladie favorisera une prise en charge rapide. De quoi sauver de multiples petites vies.



: Cameroon-Info.Net

: Yaoundé, 24 Décembre 2013

 
Vivre une vie de jeune fille handicapée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 27 Août 2014 11:52

Une femme enceinte. Une voiture qui arrive. L'accident qui ne peut être évité. Une fillette qui naît avec un lourd handicap physique et qui est, de plus, atteinte de drépanocytose. Devenue adolescente, puis jeune femme, comment parvient-elle à gérer son handicap ? Le regard des autres ? La dépendance constante, même pour les besoins les plus intimes ? Les amitiés ? Les rêves d'avenir, de carrière professionnelle ?
Née en 1984 à Lausanne (Suisse), Stéphanie Mukoyi livre ici un témoignage plein de sincérité, de fraîcheur et de foi. Un témoignage qui nous montre qu'il est possible de croquer la vie à pleines dents, quelles que soient les difficultés. Comme elle-même le dit par ailleurs :

Je souhaite toujours aller de l'avant et ne veux surtout pas que le handicap ou la maladie soient des freins pour ma vie. C'est le Seigneur qui est ma force.


source: www. 20minutes.fr

publié: 5-01-2014

 
Monkole : nouvelle offensive contre la mortalité maternelle PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 27 Août 2014 11:35

En 2015, l’humanité tout entière est conviée à atteindre les huit objectifs du millénaire pour le développement. Parmi, ces objectifs, il y a le cinquième (OMD 5) qui consiste en la réduction du taux de mortalité maternelle et infantile.
Ce résultat n’est possible qu’à travers des soins de santé de qualité,  des prestataires qualifiés ainsi qu’une bonne accessibilité géographique. Voilà qui a suscité la formation de 30 infirmiers et infirmières sur les méthodes pouvant sauver la vie d’une femme qui donne naissance ainsi que de dix médecins généralistes sur la pratique des échographies obstétricales par le centre de santé mère et enfant Monkole.

Mise à jour le Mercredi, 27 Août 2014 11:37
Lire la suite...